GALLINATIONS

/ GALLINATIONS /

 

Fullsizer 4

/ L'étoile de Lune /

 Une Orientale dédiée à Shéhérazade.

 

/-  L'Orientale - /

 

Orientale

/ L'Orientale /

 

J'avais en tête  une image du Louvre d' Abou Dhabî dessiné par jean Nouvel ; l'ombre d'une coupole aux diaphragmes enlacés, ses projections kaléidoscopiques sur le corps de boites blanches, les reflets du bord de l'eau et puis  les roseaux  du Tigre et de l'Euphrate, la Mésopotamie. 

Sardanapal 1

Je songeais à" La mort de Sardanapal", le grand tableau de Delacroix. J'imaginais son lit comme un radeau divagant au fil de l'eau ( j'en ai même fait l'esquisse, je comptais la glisser dans la toile. j'ai renoncé : trop anecdotique).  Je pensais à  Rimbaud. Je pensais aux Mille et une nuits.

 Abou Dhabî, " le port de la gazelle" littéralement. Me revenait ce fragment de poème, appris enfant : "La biche brâme au clair de lune..."

Me venait une rêverie sur l'écriture, sur le noir et le blanc, l'empreinte sur le sable, la griffure comme d'encre noire. Me venaient, calligraphiques, les courbes arabesques aux murs de Grenade, le chant lointain des luths, la cambrure d'encens des voiles et des sequins... Me venait l'Orientale.

 

"...et danse...et vole et l'ombre épousée..! Et chante...et geste démesuré pour la lumière de la lune! " Dominique Massini Bynen

 

Img 6769          Img 6768

Img 6781 Img 6775

 

/ L'Orientale // détails /

 

L

/ L /

 

2 3 1

/ L //détails /

 

Img 7054   Img 7056  Img 7055

Img 7047  Fullsizer 1 1  Img 7053

 

/ O //détails (et vues biaises) /

 

 

 

 

R

/ R /

 

Fullsizer 2

/ L'O /

 

 

 

Rlo

/ RLO' /

 

 

 

 

 

/-  La  gallination de Saint Ignace - /

 

Lefeuvre gallination de saint ignace

 

/La gallination de  Saint-Ignace /

photographie Christophe Fourcaud

 

2016 01 31 19 39 00

 

 

2016 02 07 19 25 25

 

Saint Ignace est une église de Rome. La coupole qui devait y prendre place n'y fut jamais construite ( un ombrageux conflit de voisinage entre jésuites et dominicains).

 Une peinture la remplaça : une coupole en trompe-l'œil, due à Andrea Pozzo.

Ici la peinture se substitua à l'architecture pour figurer le ciel en ses habits de pierre voûtés en demi-sphère percée d'un luminion.  

Là et encore ici, les mêmes substitutions reviennent. Je les connais bien. Elles projettent en peinture d’immatérielles architectures. Comment  ne pas se retrouver en cette métaphore ?

 Métaphore du regret mais regret d’impossible, aspiration aussi : une coupole de pierre pour figurer le ciel, une peinture pour figurer ce qu’elle aurait figuré.

 Et puis,

 les vapeurs de l’encens en volute,  le mouvement des anges et des chants, l’enroulement serpentaire du sceptre d’Esculape, la gravitation de la terre et du ciel-hémisphère, l’évasion d’une relique dans le plissement gallinatique d’une aube ascensionnelle, l’effervescence ionique  de cheveux enroulés sur des œufs qui fleurissent au creux des chapiteaux…

 

 

 Img 5686       Img 5687

 

Img 5684       Img 5681

 

Img 5691       Img 5688

 

 

L'analyse gallinatique des personnages figurant sur la coupole de Saint Ignace fait très clairement ressortir le rôle structurant du poulet (en carcasse ou en lambeaux de chair déchiquetée) dans la représentation religieuse. La propagande jésuite issue du concile de Trente  reprend ici  avec  un développement nouveau, le thème babylonien de l'ange mais aussi  celui des oracles rendus par les haruspices à le lecture des entrailles des volatiles, la  réinterprétation du  rituel vaudou des combats de coqs et bien entendu,  la symbolique du poulet empalé au sommet des clochers pour donner le Nord.

 

Img 5699       Img 5698

 

 

Ascensions gallinatiques

 

/ Ascensions gallinatiques /

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau