Paroles et petits mots

 

 Parfois, une parole , un petit mot vous évoque, vous exprime, vous dit à sa façon...

Alors, ici :

 

Le dancefloor de la lune!!!! Au top comme d'habitude Monsieur ! 

 Juliette Moreau  / 18 juin 2017

 

Après l'Orientale originelle, l'Orientale décomposée et recomposée, l'Orientale en XL...Mais jusqu'où vas-tu t'arrêter?

 Thierry Mireille Castets  / 17 juin 2017

 

Des histoires fantastiques dans des mondes engloutis et inconnus...

 Karine Bonnet  / 8 mars 2017

 

Putain ça défonce!!!! Je kiffe!!!

 Hubert Tortes Saint Jammes  /7 février 2017
 
 
Peregrinaciones in Burdeos, Pilgrimage in Bordeaux ...
 
par Natacha Gray / 2014.

Là-bas, les habitants vénèrent le sang de la terre . Il n'est rare de trouver en leur demeure d'étranges reliquaires voués à la dive bouteille . Et souviens-toi de ne pas t'en tenir aux trompeuses apparences! ...Quand les âmes pures imploreront la sainte qui livrera son nom dans les lettres de feu, les cœurs pervertis verront s'afficher le nom de leur maître, prince des Enfers . Que le deus loci nous protège de sa diabolique influence ....

Les cœurs purs seront sauvés! Sous une pluie diluvienne les ours en peluche voguent sur Garonne en leur arche de Noé, les hommes disparaissent avec leurs péchés dans un halo de feu ou conversent avec des pan...tins de bois, seuls gardent la maison de l'Architecte la Madone en son reliquaire, une chatte immenses aux yeux d'émeraude, le Maître des prises de courant, deux tortues noires surgies du fond des temps, Râ et Phoebée du haut de leurs piliers, un ange minuscule aux ailes fragiles et au visage anguleux, le petit peuple des mots qui dansent dans l'immense bibliothèque sous la voûte de chiffres romains, des cavaliers bleus et tous les dei loci bondissant hors des tableaux, ceux de l'Architecte et de tant d'autres artistes qui hantent aussi les hauts murs drapés de gris... Les voilà avalés par le puits de Lumière de la maison blanche minuscule, la maison de carton de la petite architecte qui ne connaît pas encore la ligne courbe, le chemin des ânes. Bordelaise en façade, mauresque al revés, la grande maison de l'Architecte est un tableau musical où la lumière se reflète sur l'acajou des murs, jouant une partition irréelle sur ce bois précieux dont on fait les pianos. Les maquettes prennent vie, les tableaux s'entr'ouvrent, pour qui sait regarder le monde parallèle de l'artiste. Cet univers-là est beau et fou. Et pourtant si ordonné aussi car l'Architecte n'aime pas le désordre, avec lui une porte doit être ouverte ou fermée. Bordeaux la sage est devenue folle l'espace d'un jour et d'une nuit.
Un archi ça va, trois archis en une seule demeure, bonjour les dégâts. Ajoutez un fils "swag" dont la notoriété a remonté la Garonne jusqu'à Toulouse, et une professeur d'urbanisme cinglée de passage à Bordeaux, un comédien habité par son personnage et un texte transcendant ... Des souvenirs d'enfance par milliers . C'était le monde tel qu'il devrait être ou tel que nous ne le voyons plus . "Todas estas cosas había una vez, cuando yo soñaba un mundo al revés." Mais ce qui est bien avec les architectes, c'est qu'ils savent faire de l'envers un endroit et des rêves fous une réalité .

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau